La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Comment ça va les filles?
Visibilité, santé, sexualité lesbienne: une campagne Yagg avec l'Inpes
Dernier Billet
sondages | 12.02.2011 - 12 h 10 | 2 COMMENTAIRES
Sondage: Près d’une femme sur cinq a déjà été victime de violence conjugale au sein de son couple

Vous êtes plus de 360 personnes à avoir répondu à notre sondage sur les violences dans le couple.
Ce sont en grande majorité des lesbiennes qui ont participé à ce sondage (84%), ainsi que des bisexuelles (10%). À la question: «Avez-vous déjà été victime de violence de la part de votre amie/conjointe/compagne)?», 18% des femmes ont répondu par l’affirmative, soit près d’une femme sur cinq. Un pourcentage identique aux chiffres nationaux de violence conjugale en France (ENVEFF 2001). Cela montre que le phénomène est loin d’être négligeable, même si on en parle peu.
Quatre pour cent de plus (23%) avouent avoir déjà eu des réactions violentes envers la personne qui partageait leur vie.
Près de un cinquième des femmes a déjà été témoin de violence conjugale au sein d’un couple lesbien.
Enfin, et c’est là plutôt rassurant, seules 7% des répondantes se sont vues menacées de voir leur homosexualité révélée.


Voir aussi:
La vidéo sur la violence dans le couple lesbien.

Lire aussi:
Le chat sur la violence avec Vanessa Watremez d’Air Libre.

Pour rester informée sur la campagne Comment ça va les filles?, rejoignez le groupe sur la communauté.

LES réactions (2)
Sondage: Près d’une femme sur cinq a déjà été victime de violence conjugale au sein de son couple
  • Par GROUEFF 21 Avr 2011 - 14 H 15

    Oui, bien sûr ce résultat est le reflet d’une certaine réalité ; par contre, je ne comprends pas et n’accepte pas que l’on s’obstine à ne pas demander aux hommes s’ils sont victimes de violences conjugales ; autant d’hommes que de femmes sont victimes de violences et, en plus, parce que tout le monde se moque d’eux lorsqu’ils vont se plaindre, rien n’est fait pour eux. Sans compter certaines femmes violentes, perverses qui, après, osent porter plainte pour violences subies, avec un grand luxe de détails ; on les écoute ; on les aide ; on détruit des hommes, des enfants et des familles entières. Où est la Justice ?
    C’est pourquoi la propagande sur les « violences conjugales = violences faites aux femmes » m’irrite au plus haut point. On aide les femmes réellement battues, c’est normal ; mais, on a le devoir d’aider les hommes victimes de violences. Notre devise est Liberté, Egalité, Fraternité ; où est l’égalité si l’on met en place des politiques sexistes ?
    Je suis une femme qui a connu la violence chez ses parents et qui a découvert les femmes violentes chez l’un de ses fils.

     
  • Par Hermil LeBel 13 Fév 2011 - 13 H 57

    Et moi qui croyait naïvement la propagande gouvernementale à l’effet que toutes les femmes étaient des anges et les hommes des sales brutes batteurs de femmes, ce sondage a le mérite de remettre les faits en perspective. Si cette violence existe dans les couples de gouines, elle doit bien exister également dans les couples standards, non ? Pourquoi n’y a-t-il aucun service de disponible pour les hommes victimes de violence conjugale ? Serait-ce la manifestation d’une forme perverse de misandrie ?

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    Publicité