La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Comment ça va les filles?
Visibilité, santé, sexualité lesbienne: une campagne Yagg avec l'Inpes
Dernier Billet
vidéos | 30.05.2011 - 11 h 40 | 23 COMMENTAIRES
Comment ça va les filles: Usage de drogues et d’alcool (7/7)

Découvrez « Usage de drogues et d’alcool », le nouvel épisode de notre série de vidéos d’information à destination des lesbiennes et des femmes qui ont des rapports sexuels avec les femmes (FSF), dans le cadre de la campagne santé, sexualité, visibilité Comment ça va les filles?

Étiquettes : ,

Découvrez « Usage de drogues et d’alcool », le nouvel épisode de notre série de vidéos d’information à destination des lesbiennes et des femmes qui ont des rapports sexuels avec les femmes (FSF), dans le cadre de la campagne santé, sexualité, visibilité Comment ça va les filles?

Dans le sketche qui ouvre ce nouvel épisode, Patricia et Colette sont dans un plan love & sexe… mais n’en disons pas plus. L’experte de cette vidéo, Malka Amaouche, explique quels sont les risques possibles de la consommation de drogues, licites et illicites, comment s’en prémunir et dispensent d’autres conseils à écouter (et à partager) sans modération.
L’astuce du jour et le témoignage d’Alex complètent cette vidéo.
C’est le dernier épisode de la série, merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à sa réalisation et à sa diffusion, avec une mention spéciale à Lucile de L’Inpes.

 

 

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Usage de drogues et d’alcool (Comment ça va les filles?).

Pour rester informée sur la campagne Comment ça va les filles?, rejoignez le groupe sur la communauté.

Les autres vidéos de la campagne

Toutes les vidéos de la campagne Comment ça va les filles sont sur la chaine YouTube de Yagg

 

LES réactions (23)
Comment ça va les filles: Usage de drogues et d’alcool (7/7)
  • Par timide 30 Avr 2013 - 14 H 32

    une excellente façon de s’approprier la cause de « ses » propres maux et difficultés.

    très bon travail d’équipe !!! comme toujours : patricia + colette + la p’tite
    blan = drôlissime.

    entre humour et prévention, de l’humain, perso, j’aime bien !

    on peut aussi reconnaitre l’intérêt de christophe martet @ yagg pour faire avancer la cause.

     
  • Par caroline 17 Oct 2012 - 16 H 39

    euh on a le droit de tomber amoureuse de blandine

    lol

    sinon cest super a faire tourner et tourner

    de plus le coté humour

    rien a redire

    si + 100 000 pour l idée
    bravo

    caro

     
  • Par destop 01 Juin 2011 - 11 H 41
    Photo du profil de destop

    Il n’empêche que les tournures « se faire confiance » et « être attentif à soi » me semblent bien maladroites.
    Ces produits jouent sur les perceptions et donnent une impression de tout contrôler. C’est justement le piège.

     
  • Par Morgane Thibault 01 Juin 2011 - 11 H 26
    Photo du profil de Morgane Thibault

    @Gombart : oui c’est ma coloc ^^

     
  • Par Christophe Martet 01 Juin 2011 - 11 H 03
    Photo du profil de Christophe Martet

    IL ne s’agit pas de dire comment « bien » se droguer, mais de réduire les risques. Depuis maintenant 20 ans, on applique une politique dite de réduction des risques en matière d’usage de drogues: on sait que ce serait mieux si plus personne ne prenait de drogues (y compris alcool et tabac), mais on sait aussi qu’arrêter de fumer, de consommer de l’alcool ou d’autres substances psychoactives ne se fait pas du jour au lendemain. La politique de réduction des risques, c’est fait pour ne pas ajouter des dommages à la consommation: quand un-e héroïname se pique avec une seringue partagée, elle ou il risque la transmission d’hépatites ou du VIH. Quand on boit trop, on peut oublier de se protéger et attraper une IST. Quand on mélange des produits, on augmente les risques, etc.
    Dans un monde merveilleux, il n’y aurait (peut-être) pas de drogues. Ce n’est pas notre monde et il faut tout faire pour minimiser les risques. Si vous n’avez pas envie de prendre des drogues, de l’alcool, des médicaments, tant mieux. Cette vidéo ne vous concerne pas. Dans le cas contraire, elle est là non pas pour dire: Arrêtez de consommer (on sait que ça ne marche pas) mais elle essaye de donner des conseils de prévention.

     
  • Par Rumi 01 Juin 2011 - 10 H 49
    Photo du profil de Rumi

    Non mais je rêve la nana nous dit comment « bien » se droguer ! Je trouve que la communauté lesbienne tombe dans les clichés qui l’accable, le côté branché/drogue/rock’n’roll jusqu’à l’excès (il y en a partout (hétro/bi/gay/lesbienne) mais faire croire que c’est l’unique schéma de la lesbienne…)

     
  • Par Gombart 30 Mai 2011 - 21 H 23

    Quelqu’un a t-il le contact de Cassandre de la vidéo « Image de soi et bien être chez les lesbiennes » ? 😉

     
  • Par Septembre 30 Mai 2011 - 20 H 17
    Photo du profil de Septembre

    J’ai commencé par lire les commentaires avant de regarder la vidéo et ne trouve finalement pas aussi complaisant le discours que ce que les premiers laissaient entendre. Il me semble qu’il y a un assez bon équilibre entre une vision pragmatique des dépendances et un discours dissuasif.

    Mais j’admets qu’il est gênant qu’il ne soit jamais question de l’alcoolisme comme d’une maladie. Et qu’on parle avant tout de l’alcool comme d’un phénomène assez ponctuel et mondain, alors que (mais le témoignage rétablit un peu les choses) la répétition de la soirée arrosée est une forme d’alcoolisme.

    En tout état de cause, ç’aura été une excellente initiative que cette campagne, très bien réalisée dans l’ensemble, et qui ne s’adresse d’ailleurs pas toujours qu’aux filles.

     
  • Par kira 30 Mai 2011 - 19 H 36

    Pour rebondir sur les critiques sur la vidéo. Il me semble qu’il a été choisi de ne pas attaquer la question de la consommation de substances sous l’angle de l’addiction. Alors évidemment, ça a des côtés positifs et des côtés négatifs. Donc forcément, la question n’est pas « comment arrêter », mais « comment faire en sorte de réduire les potentiels risques et l’impact sur la santé sur la santé dans le cadre d’une consommation qui ne relève pas de l’addiction ».

    L’inconvénient de faire une vidéo centrée sur les problématiques d’addiction aurait été de ne pas du tout parler aux personnes qui n’ont pas ou ne pensent pas avoir de conduites addictives, ce qui représente quand même une très grande majorité de la population, que ce soit chez les lesbiennes, les LGBT en général ou même la « population générale ». Puisque la très grande majorité des personnes qui consomme des produits psychoactifs ne sont pas dans un comportement addictif, ce n’est pas inutile de faire un petit point sur « comment ne pas faire n’importe quoi ». Justement parce que ce sont les personnes qui ont une consommation occasionnelle qui sont le plus propices à faire des « mauvais usages » (partager une paille, injecter des produits non injectables, faire des mauvais mélanges, etc). Alors on peut se dire que c’est des conseils évidents, mais il y a encore beaucoup de personnes qui font des erreurs facilement évitables dans des trucs de consommation occasionnelle, voire très occasionnelle.

    La question de l’addiction est une toute autre question (qui aurait méritée une autre vidéo) et qui ne dispenserait d’ailleurs pas d’un petit retour sur les bases de la réduction des risques en matière d’usage de produits psychoactifs.

     
  • Par destop 30 Mai 2011 - 16 H 18
    Photo du profil de destop

    Dans les risques, n’oulions pas : « je suis mineure, je picole/on me fait picoler à une soirée où les adultes sont absents, ou tout simplement inconscients. Je fais du sesque pour la première fois avec plusieurs personnes. Et pour être sûre que je n’oublie pas, mes camarades me filment avec leur portable. Après coup, on me dit que j’étais consentante.

    C’est glauque, mais ce n’est malheureusement pas de la fiction.

    Tout ça pour dire que la prévention a de beaux jours…

     
  • Par Klav' 30 Mai 2011 - 15 H 21

    Mes voisines du dessus pointent du doigt un truc qui fait justement pas mal débat dans l’approche à propos de la lutte contre les drogues.

    A l’heure où on parle de plus en plus de légalisation, que ce soit simplement du cannabis ou bien de toutes les drogues, on retombe assez souvent sur un problème inhérent à la prévention :
    Les premiers interessés s’en foutent.

    C’est comme se demander pourquoi toutes ces campagnes qui disent plus ou moins « Si tu n’utilise pas un préservatif lors de tes rapports sexuels tu vas mourir! » sont aussi inefficaces pour diminuer l’incidence des infections au VIH.

    Du coup, on reproche pas mal à la prévention de se limiter à un message prohibitif et de faire comme si tous ceux qui ne respectaient pas celui-ci étaient des causes perdues et ignorer totalement les moyens que ceux-ci pourraient mettre en oeuvre pour pas prendre trop de risques malgré tout.
    C’est un peu pour ça l’émergeance de politiques de prévention, assez controversées, étant plus soft vis à vis des risques généraux liés à la consommation de substances psycho-actives tout en parlant des risques plus précis pouvant découler de cette consommation, risques qui ne sont pas du tout abordés par les campagnes plus « classiques ».

    Cette vidéo s’inscrit assez clairement dans cette optique là.
    C’est du : « On va pas vous faire la morale sur le fait que l’alcool/les drogues c’est pas bien, on sait que vous en consommerez de toutes façons, alors au moins écoutez ce qu’on a à vous dire sur comment BIEN le faire. »

    Les conseils de la fin n’ont pas l’ambition de prôner des moyens de lutter contre l’alcoolisme, ce sont juste des bêtes conseils pour pas finir complétement défoncé à la fin de la soirée et devoir passer le lendemain matin à cuver en passant la serpillère sur ses « quiches ».
    Sans doute déjà parce que ceux qui boivent comme des trous pendant les soirées et les alcooliques ne sont pas forcément les mêmes personnes (en général on « mesure » l’alcoolisme pas tant à la quantité d’alcool ingurgitée, mais par l’état dans lequel on se retrouve quand on se sait dans une incapacité de boire de l’alcool).

     
  • Par Risah 30 Mai 2011 - 14 H 53
    Photo du profil de

    C’est vrai que la grosse majorité de son intervention se concentre sur les effets et les précautions à prendre si on veut continuer à utiliser… Y’a pas grand chose pour ceux qui voudraient arrêter (à part le numéro. Mais bon ils auraient pu parler d’Al Anon, des services de désintox, de l’aide psycho/psychiatrique etc)

     
  • Par Christophe Martet 30 Mai 2011 - 14 H 41
    Photo du profil de Christophe Martet

    @pitaladio et autres autres
    Avez-vous écouter le discours de l’experte? Elle passe quand même plusieurs minutes à expliquer les dangers de la consommation de substances psychoactives et de l’alcool, à détailler les précautions à prendre et les usages à éviter (polyconsommation).

     
  • Par Caro 30 Mai 2011 - 13 H 59
    Photo du profil de Caro

    Pareil, après réflexion je suis d’accord avec @pitaladio et @dragibus-woman, ces conseils sur la drogue (avoir une paille propre, avoir une seringue propre) et boire de l’eau et des cocktails aux fruits dans les soirées ou alterner boissons alcoolisées/non alcoolisées c’est terriblement hypocrite. A part le numéro de téléphone de drogue info service c’est bof.

     
  • Par cat 30 Mai 2011 - 13 H 48
    Photo du profil de cat

    je suis très perplexe face à ce dernier volet.
    Il ne s’agit pas de prévention ici je trouve !
    Le problème de la légalité n’est qu’effleuré.
    L’alcoolisme est une maladie aux conséquences terribles (pour la personne et l’entourage) et mortelles ne l’oublions pas.
    A ne pas vouloir être moralisateur, on oublie parfois qu’alcool et drogues sont des problèmes majeurs de santé publique. C’est tellement plus simple de ne voir que le côté fun 🙁

     
  • Par Risah 30 Mai 2011 - 13 H 41
    Photo du profil de

    En fait après réflexion j’suis assez d’accord avec @Pitaladio

    Je m’retrouve pas mal dans la vidéo, j’utilise ca de manière plutôt ‘thérapeutique’… J’suis mon propre ‘enabler’ en gros, et c’est vrai que si un discours moralisateur n’aurait aucun effet sur moi, j’aurais ptetre plus été touchée par un mélange de compréhension et de prévention :/

     
  • Par dragibus woman 30 Mai 2011 - 13 H 40
    Photo du profil de

    Je viens de regarder cette vidéo, je suis complètement sidérée par le ton. Autant, on pouvait s’attendre à un sujet sérieux que certes il faut dédramatiser en construisant un sketch objectif et qui explique la maladie de l’alcoolisme notamment, autant là j’arrive même pas à y croire. On assiste à une franche rigolade, des lieux communs (faut pas s’échanger sa paille, boire des cocktails à base de fruits pour un alcoolique en soirée !!), et aucun conseil constructif.

    Alors oui, ça va sûrement être très mal pris, mais je suis désolée, cette vidéo est singulièrement mal honnête.

     
  • Par pitaladio 30 Mai 2011 - 13 H 29
    Photo du profil de

    je trouve la présentation très légère, les « astuces » pathétiques et le message très limite : à croire que finalement les seuls problèmes qu’on peut rencontrer avec l’alcool et la drogue, c’est « ne pas trop boire en soirée » et « utiliser une paille propre ». Il me semble que l’alcoolisme est surtout une maladie, non ? Et c’est pas un peu hypocrite de ne même pas essayer de dissuader les gens, mais de leur donner des conseils sur comment se droguer correctement ? Heureusement que le témoignage rattrape un peu le coup.

     
  • Par Christophe Martet 30 Mai 2011 - 13 H 10
    Photo du profil de Christophe Martet

    @paul-denton Tu peux toujours revoir les épisodes de Sexe, prévention et vidéos: http://yagg.com/2010/04/04/sexe-prevention-et-videos-regardez-lintegrale-et-votez-pour-votre-clip-prefere/

     
  • Par Risah 30 Mai 2011 - 12 H 28
    Photo du profil de

    Merci pour cet article, et pour la campagne 🙂

     
  • Par Paul Denton 30 Mai 2011 - 12 H 25
    Photo du profil de Paul Denton

    j’adore, à quand une campagne pour les mecs? 😉

     
  • Par Christophe Martet 30 Mai 2011 - 12 H 06
    Photo du profil de Christophe Martet

    @Caro Corrigé, merci!

     
  • Par Caro 30 Mai 2011 - 11 H 57
    Photo du profil de Caro

    C’est plutôt le témoignage d’Alex sur cette vidéo 😉
    En tout cas, merci pour cette campagne 🙂

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    Publicité