3080 lesbiennes | Comment ça va les filles?

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Comment ça va les filles?
Visibilité, santé, sexualité lesbienne: une campagne Yagg avec l'Inpes
articles | 12.02.2011 - 11 h 58 | 2 COMMENTAIRES
Les sexualités: l’intégralité de l’interview avec Coraline Delebarre

Étiquettes : ,

Pour compléter la vidéo Les sexualités, voici les réponses de l’experte Coraline Delebarre dans leur intégralité.

Pourquoi une partie des gens ont-ils l’idée que les lesbiennes n’ont pas de sexualité ?
Le déni de la sexualité lesbienne s’explique en partie par un impensé social. Dans un contexte où la domination masculine et la hiérarchie de genre implique des rôles sexuels préétablis par opposition de genre (masculin = actif versus féminin = passif) et où les rapports sexuels se traduisent par une pénétration (pénis/vagin), il n’y a pas de place pour penser les sexualités lesbiennes. Dévolue aux caresses, à la sensualité et à la passivité, la sexualité entre femmes est alors déniée.

En effet, comme le laisse à penser l’imagerie pornographique hétéro, une jouissance indépendante du principe masculin est socialement impensable. Les lesbiennes  sont alors récupérées par l’univers fantasmatique masculin hétérosexuel.

Cependant, les sexualités lesbiennes sont multiples: caresses, pénétrations, usages de sex-toys ou encore BDSM. Tout est permis, l’horizon des possibles est très larges, l’important étant de savoir écouter ses limites et ses envies et celles de l’autre, communiquer, prendre et donner du plaisir.

(suite…)

Publicité